Changement des plaquettes et des disques de frein

Pour Mx5 NA et NB.

 Difficulté

difficultédifficulté

 Intervalle

Il n’y a pas de kilométrage recommandé, car cela dépend des conditions d’utilisation et du type de conduite.
Selon les types de jantes, on peut vérifier de visu l'état des plaquettes en regardant à travers la jante. Sinon, il faut démonter la roue. Une plaquette neuve fait environ 10mm d'épaisseur, il faut la changer si elle fait moins de 3mm. Sinon, les plaquettes possèdent un témoin d'usure qui n'est autre qu’une languette métallique venant frotter le disque lorsque la garniture atteint une épaisseur mini, ce qui provoque un crissement prolongé à chaque freinage.

 Matériel nécessaire

  • clé de 17 pour une NB, de 14 pour une NA
  • pour les plaquettes arrières uniquement: clé plate de 10 et clé Allen de 4
  • un jeu de chandelles, ou à défaut un cric
  • de la graisse Haute Température
  • un jeu de plaquettes neuves AV et/ou AR
  • un jeu de disques de frein, AV et/ou AR selon vos besoins

 Procédure

Attention, vous pouvez changer les plaquettes sans changer les disques, mais si vous changez les disques, le changement de plaquettes est obligatoire! Généralement, les disques sont changés tout les 2 à 3 jeux de plaquettes.

 

Etape 1: Dépose des anciennes plaquettes

Les photos de la rubrique montrent la roue avant gauche

Lever la voiture et la placer sur chandelles. Démonter la roue, voilà comment se présente l'étrier:

L'étrier, une fois la roue enlevée

 

 

Avec soit la clé de 17 (pour une Mk2), soit la clé de 14 (pour une Mk1), dévisser l’axe du bas (indiqué par la flèche rouge), sur lequel glisse la partie mobile de l’étrier. Si cet axe n’a pas été correctement graissé la fois précédente, il risque d’être récalcitrant. Utiliser de préférence une clé à cliquet.

Attention au sens de desserrage, vu que la tête de l’axe est derrière.

Sortie l'axe inférieur

 

L'étrier peut maintenant pivoter autour de son axe supérieur. On peut soit le fixer dans cette position avec de la ficelle, soit l'enlever en le faisant glisser sur l'axe supérieur. On peut le poser sur le triangle de suspension.

Faire pivoter l'étrier

 

Voilà comment se présente le système une fois la partie mobile de l'étrier enlevée.

On voit les plaquettes en (A), et les ressorts qui écartent les plaquettes en (B)

L'ensemble sans l'étrier

 

Il s’agit maintenant d'enlever les plaquettes en faisant bien attention aux petites pièces : Oter les 2 ressorts (s’ils ne se sont pas déjà tombés en enlevant la mâchoire de l’étrier...), enlever les plaquettes usées, enlever les protections au dos des plaquettes.

Nettoyer ces protections ainsi que les 4 petits guides métalliques sur lesquels coulissent les plaquettes -avec du produit pour jantes par exemple-, sauf si ce sont des plaquettes d'origine MAZDA, car elles sont livrées avec tout l’équipement.
Remettre tout ce petit monde en place, les protections sur les nouvelles plaquettes, et les plaquettes dans leurs guides.
On peut aussi enlever ces petits guides métalliques pour les nettoyer, toujours avec le produit pour jantes.

Dépose des plaquettes

 

Si nécessaire: La dépose des disques de frein

Nous avons enlevé la partie mobile de l'étrier. Pour déposer le disque, il faut enlever la partie fixe. Elle est maintenue par 2 écrous de 14.
Une fois de plus, ceux-ci sont particulièrement récalcitrants, il ne faut donc pas hésiter à forcer. Le disque est ainsi libre, et tombe tout seul.

Toutefois, surtout à l'arrière, il est courant que le disque soit collé par la rouille. Il ne faut pas hésiter à mettre beaucoup de dégrippant, et surtout à taper vers soi, avec un maillet, pour forcer le disque à venir. Si le disque ne se décolle pas, il est possible d’utiliser le petit trou fileté proche de l’une des vis de fixation de la roue. En effet, il est possible d’utiliser un boulon du diamètre correspondant et de l’enfoncer jusqu’à que le disque ce décolle. Par la suite, le maillet est utile pour continuer à sortir le disque en tapant régulièrement sur tout le pourtour, en le faisant tourner. Sans cette astuce, il n’est pas rare de s’acharner pendant ½ heure sur le disque.»

 

 

La repose des disques

La repose des disques est simple. Il suffit de le poser à la place de l'ancien, et de replacer la partie fixe de l'étrier, avec les 2 écrous de 14.
Graisser abondamment le filetage de ces écrous avec de la graisse Haute Température, le prochain démontage sera plus facile.

Bien serrer les écrous. Le disque bouge dans son logement, c'est normal, pas de panique.

 

Etape 2: Pose des nouvelles plaquettes

On voit la différence flagrante entre les plaquettes neuves, et les plaquettes usagées...

Différence d'épaisseur

 

On peut ensuite mettre les plaquettes neuves...

Replacer les plaquettes neuves, avec les protections

 

...en n'oubliant pas de remettre les ressorts qui écartent les plaquettes du disque!

On n'oublie pas les ressorts

 

Etape 3: Replacer l'étrier

Vient ensuite une partie assez pénible, il va falloir rentrer le piston dans la mâchoire. Vous avez remarqué qu'en l'état actuel des choses, vous ne pouvez pas rabattre la mâchoire de l'étrier... Un cylindre métallique vous en empêche!

Ce cylindre est en fait le piston, et c'est lui qu'il va falloir faire rentrer. Il existe dans les magasins d'accessoires auto des pinces dédiées à ce travail, mais on peut très bien s'en sortir sans, en ayant un tout petit peu de poigne: on peut se munir de 2 clés plates, l'une placée sur le piston, et l'autre derrière. Ensuite, en saisissant les 2 clés et en serrant les poings, on peut faire entrer progressivement le piston.

Si le niveau du liquide de frein dans le compartiment moteur est proche du maximum, il sera peut être utile d'en ôter un peu pour éviter que le liquide ne déborde.

Lubrifier ABSOLUMENT l’axe avec la graisse spéciale haute-température avant de le revisser. Vérifier que tout est bien en place, notamment qu’il n’y a pas de fuites au niveau de la fixation de la durite.
Remonter la roue, et voilà, il ne reste plus qu’à faire la même chose de l'autre côté ! (Ne pas oublier de refermer le bocal de liquide de frein ensuite)!

 

Complément pour le changement des plaquettes arrière

Il faut travailler avec le frein à main desserré.

Le démontage s'effectue selon le même principe qu'à l'avant, l'axe inférieur se dévissant avec une clé plate de 10. L'usage d'une clé à cliquet est ici inutile, car il n'y a pas la place pour la douille

L’axe de l’étrier arrière droit a tendance à se gripper, malgré le petit capuchon en plastique qui le protège.

Enlever les plaquettes, les ressorts, les protections au dos des plaquettes, les nettoyer et remettre les plaquettes neuves en place, exactement comme pour l'avant.

Le remontage est un peu différent, puisque le piston ne se rétracte pas de la même façon. Il y a sur l’étrier, près de l’arrivée du câble de frein à main, deux boulons de 10. Il faut dévisser celui qui est le plus éloigné de la patte, comme sur la photo:

La vis située à l'arrière

Ce boulon est en fait un simple capuchon qui donne accès à la vis de réglage du piston. Il suffit de la dévisser à l’aide de la clé Allen de 4 pour que le piston se rétracte.

Une fois le piston rétracté, il suffit de rabattre la mâchoire et de revisser l’axe que l’on aura bien sûr pris soin de LUBRIFIER avec la graisse haute-température. Remettre le capuchon en plastique.

Ceci fait, il reste à régler la course du piston (donc du frein à main) en revissant la vis de réglage tout en faisant tourner le disque à la main, et ce jusqu’à ce que le disque soit bloqué. Dévisser alors d’1/3 de tour, afin que les plaquettes une fois chaudes ne frottent pas sans que l’on freine. Tirer le frein à main 2 ou 3 fois et recommencer l’opération si nécessaire. Revisser le capuchon de 10, jeter un coup d’oeil pour les fuites, remonter la roue.

Faire de même de l'autre côté.

 

Etape finale: le rodage

C’est fait, bravo. Il ne reste plus qu’à aller faire un petit tour de contrôle, à faible vitesse (on n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise...), écouter, sentir, freiner légèrement pour que tout se mette en place. Si à l’arrière les freins sont anormalement chauds, vérifier le réglage du piston.

Il est temps maintenant de roder ces nouvelles plaquettes, généralement il s’agit d’effectuer plusieurs freinages successifs d’intensité croissante. Il faut éviter les freinages forts au début de la vie des plaquettes. Elles risquent sinon de se glacer, et il faut à nouveau les changer. Les freins sont rodés au bout d'une centaine de kilomètres.

 

 

Article d'Antoine, complété et illustré par Stéphane